Table ronde robotique Fevrier 2018

En compagnie de Benoit Girard chercheur au CNRS, Marion Montaigne auteure de "Dans la combi de Thomas Pesquet" et (moi-même) Cédric Vasseur spécialiste des nouvelles technologies en robotique et intelligence artificielle nous nous retrouvons au "Dernier Bar avant la fin du monde", espace original dédié à la culture de l'imaginaire accompagné par une déco de science-fiction située entre Starwars et Docteur Who.

Marion Montaigne, Benoit Girard, Cédric Vasseur

 Marion Montaigne, Benoit Girard, Cédric Vasseur

 

R2D2

BeepAI, intelligence artificielle qui apprend par elle-même à programmer

BeepAI intelligence artificielle qui apprend à programmer BeepMaster Cédric Vasseur

Présenté par Cédric Vasseur

J'ouvre la soirée par une présentation de BeepAI, une intelligence artificielle qui "apprend" par elle-même à programmer.
BeepAI est composée de plusieurs modules développés de 0 comprenant la "BeepMachine", une machine virtuelle se comportant comme un véritable ordinateur capable de simuler de vrais calculs et opérations de logique informatique, à partir d'un objectif défini BeepAI va alors chercher la meilleure série d'instructions "addition", "soustraction", "conditions", "boucles" pour résoudre le problème qu'on lui donne. Comme elle est multiplateforme, elle peut fonctionner simultanément sur PC, MAC, Linux, Téléphone Android, ... Les meilleures solutions sont ensuite partagées entre chaque instance et peuvent être appelées sous la forme de sous-programmes pour accélérer la recherche de certains problèmes. BeepAI dispose aujourd'hui de plugins robotiques lui permettant de se brancher rapidement sur caméras, capteurs, moteurs afin par exemple de trouver la meilleure série d'instructions à envoyer à chaque moteur pour permettre à un robot de lever un drapeau vert. Suivi de nombreuses questions du public.

Lien : http://www.beepmaster.com

 

Cédric Vasseur

 

 

Biomimétisme et apprentissage robotique au CNRS

Présenté par Benoit Girard

Benoit Girard chercheur au CNRS spécialiste dans la modélisation informatique des régions du cerveau impliquées dans la sélection de l'action, apprentissage par récompense et punition, échange avec nous sur ses expériences appliquées sur un "cyber-rat" de laboratoire capable de retrouver son chemin grâce à ses seules moustaches. Le prototype est si sensible que le frottement des moustaches sur la surface d'un mur peut donner de nombreuses informations. Comment apprendre à un robot à lancer une balle ? Grâce à un "double" virtuel le robot Baxter "s'imagine" lancer une balle de multiples fois, lorsqu'un opérateur déplace une corbeille dans la pièce où il est situé il fait mouche à tous les coups ou presque, le virtuel étant différent de la réalité, il apprend à se corriger au fur et à mesure de ses erreurs. Suivi des questions avisées du public.

 

Benoit Girard, CNRS

L'approche artistique

Marion Montaigne célèbre pour son Blog du "professeur moustache" et auteure de la célèbre BD "Dans la combi de Thomas Pesquet", prix du public du festival d'Angoulème, et de la série "Tu mourras moins bête", diffusée sur ARTE, échange avec nous sur son approche des sciences liées à la robotique et l'intelligence artificielle et notamment sa rencontre avec "Benoit Girard" et "Thomas Pesquet". Diffusion de quelques planches de bande dessinée et extraits de la série animée sur la robotique. Suivi des questions curieuses du public sur l'approche artistique des sciences liées à la robotique et l'intelligence artificielle. A quand un robot terminator ? Les Japonais meilleurs roboticiens que les français ? C'est quoi "récompenser" un robot" ?
 

Marion Montaigne, Professeur Moustache, Arte Tu mourras moins bète

 
La soirée s'est ensuite terminée par une série de questions et un Quizz "robotique" (que vous pouvez retrouver ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIp... )
 

Un public expert et passionnés

 
Liens utiles :

Cédric Vasseur Cédric Vasseur

 
Merci à Mathilde du DB pour les photos et organisation de cet évènement, mes confrères du moment Marion et Benoit ainsi que la bonne humeur du club de robotique Caliban venus assister à cet évènement.